Créations

Un paradoxe.

La tête dans les étoiles et les pieds sur terre…

Si ce qui se balade dans ma tête pouvait juste être transféré sur une clé USB, ce serait plus simple!

Mais le défi serait moins grand.

Les cahiers personnalisés

Le papier, les livres, les mots se baladent toujours au gré de leur fantaisie dans mon petit monde intérieur puis, ils s’installent au milieu d’une page. Pour cela, il faut qu’ils trouvent un livre qui correspond à leurs personnalités parfois susceptibles. Je leur ai donc confectionné de petits écrins, chacun avec son style et tous uniques.

Je me suis dit que peut-être pour vous, ce serait pareil, j’ai donc décidé de partager avec vous ces créations. Ils n’attendent plus que vos mots.

Les cahiers de Mots

Ce sont de petits agendas, des carnets d’écriture, de notes, de dessins, de tout et de rien, pour vos mots locataires…

Vous souhaitez votre propre modèle personnalisé?

Avis

Note : 5 sur 5.
Ondulations

Sculptures

Si je prends le temps de me pencher sur ce qui est important pour moi, il y a en priorité le bien-être de mes proches et le besoin de transmettre à travers mon travail. Ces deux priorités absorbaient toute mon énergie. J’oubliai juste qu’une batterie a sa propre limite. Mon corps et ma tête sont donc tombés en rade… Panne de batterie. J’avais oublié dans l’équation de mes journées, mon propre bien-être. J’avais oublié de créer mon propre bonheur indépendamment des autres.

J’ai donc frappé à la porte de l’académie Alphonse Darville de Charleroi pour reprendre du temps pour moi. J’ai poussé la porte de l’atelier de sculpture, j’y trouve des personnes bienveillantes, souriantes, motivées me poussant à dépasser mes propres limites petit à petit.

Au départ, mon esprit est resté vide et ma table aussi!

Qu’avais-je donc envie de créer? J’avais oublié ce qui me faisait avancer…

Sculptures

Mes premiers projets ont pris vie entre mes doigts de manière assez particulière. Je suis convaincue qu’un “Giminy Cricket”, caché à l’intérieur de ma tête a choisi de s’exprimer.

Le besoin de sortir de ma carapace s’est imposé visuellement.

J’ai commencé par créer “la carapace” de plâtre. Ensuite, une mue en papier de soie en a été extraite, comme une “chrysalide humaine“. Nous ne sommes déjà pas loin d’être “soi(e)”. L’idée de sortir de sa carapace a suivi son cours, jusqu’à créer une “robe de soi(e)“. Une expérience à vivre pour se rendre compte que l’idée d’éclore à soi-même physiquement est une réelle aventure personnelle.

Ensuite est apparue la troisième étape: “L”écorchée”. Comme si vous pouviez vous défaire de votre réseau sanguin et le suspendre à un porte-manteau comme un vulgaire pardessus.

Envie de sortir de votre propre carapace, d’éclore à vous-même? C’est possible!

Avis

Note : 5 sur 5.

Pensées trouvées

Des pensées trouvées de-ci, de-là. Déchirées dans des bouquins, torturées, collées, aménagées avec d’autres mots. Dans un bric-à-brac de réflexions du moment, retrouvez-les sur mon compte Instagram.

Laisser un commentaire

%d